Demande d’une commission du BAPE sur le projet d’usine de biométhanisation: L’appui du député Sol Zanetti réjouit les citoyen.ne.s de sa circonscription

IMG_3273Québec, le 16 avril 2019 – Le Mouvement pour une ville Zéro déchet, à l’origine d’une demande de commission du BAPE sur le projet de Centre de biométhanisation de l’agglomération de Québec (CABQ), se réjouit de l’appui obtenu ce matin du député de la circonscription Jean- Lesage. Un appui faisant suite par ailleurs à celui des conseils de quartier Maizerets, de St-Roch, de l’Aéroport : trois instances consultatives de la Ville de Québec.

Selon le Mouvement pour une ville Zéro déchet, ces appuis confirment que le projet actuel de la Ville de Québec mérite un véritable débat public et démocratique afin de répondre aux nombreuses questions sans réponses ainsi qu’aux inquiétudes légitimes des citoyen.ne.s touché.es directement ou indirectement par ce projet. Selon l’un des porte-parole du mouvement, monsieur Frédéric Narbonne, « la tenue d’un BAPE permettrait aux citoyen.ne.s de faire entendre leur voix et d’avoir le point de vue d’experts indépendants sur les impacts sociaux, environnementaux, de santé publique et de justice environnementale d’un tel projet dans un quartier déjà reconnu, par la Direction de la santé publique, en surcharge de stresseurs environnementaux. »

Selon le Mouvement pour une ville Zéro déchet, ce qui pose principalement problème dans le projet actuel de CBAQ, n’est pas tant la biométhanisation des boues municipales, mais plutôt celui d’utiliser ce même procédé pour traiter les résidus alimentaires et de faire dépendre le prétraitement de ceux-ci de l’incinérateur. Dans le cadre d’un BAPE, le Mouvement pour une ville Zéro déchet entend démontrer qu’il est plus écologique et moins coûteux de composter individuellement, communautairement et collectivement les résidus alimentaires. « Le compostage, parce qu’il implique de rediriger les résidus alimentaires vers un site extérieur au quartier Limoilou, réduirait de façon importante le nombre de camions lourds roulant au diesel, une source de cancer reconnu par l’OMS depuis 1992, permettrait aussi d’agir sur cet autre stresseur environnemental et d’améliorer la santé de citoyen.nes. » d’ajouter Frédéric Narbonne, porte-parole du mouvement.

 

Le Mouvement pour une ville Zéro déchet a comme objectif d’amener la ville de Québec à appliquer une politique écologique d’utilisation des ressources et une gestion saine des matières résiduelles, qui tend vers le Zéro déchet, comme plusieurs autres villes canadiennes et nord- américaines l’ont déjà fait. Cette politique se traduirait par la fermeture progressive d’un, deux ou trois fours de l’incinérateur dans les prochaines années. Pour en connaître davantage sur ce mouvement, et joindre celui-ci, la population est invitée à consulter son site internet à

Pour informations :

Frédéric Narbonne : 418-576-9329 Marcel Paré: 418-922-4942

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s