Avril 2020

Afin de maintenir un contact plus régulier avec ses sympathisant.e.s, le Mouvement pour une Ville Zéro Déchet poursuit la diffusion d’une infolettre.

CRISE SANITAIRE DU CORONAVIRUS – CENTRE DE TRI

L’administration municipale de la ville de Québec a pris la décision de réduire les activités du Centre de tri et d’entreposer les matières à recycler, la collecte ayant toujours lieu en temps de pandémie du Coronavirus.

COMPOSTAGE – CRAQUE-BITHUME

Pour aider l’organisme Craque-Bithume qui gère les composteurs communautaires de la ville de Québec, vous pouvez écrire au Conseil d’arrondissement de votre secteur pour demander plus de subventions étant donné qu’il y a des délais d’attente de 2 ans.

C’est à l’aide de ce formulaire :

ACTIVITÉS PASSÉES – JANVIER ET FÉVRIER 2020

Nous avons participé à une manifestation du REPAC pour la justice sociale et climatique.

Répondant à l’appel aux actions décentralisées du Collectif du 20 février et du RÉPAC 03-12 en faveur d’une transition écologique qui soit porteuse d’une plus grande justice sociale, des citoyennes et citoyens de Limoilou, membres du Mouvement pour une ville Zéro Déchet ont fait un piquetage symbolique devant l’Hôpital L’Enfant-Jésus du CHU de Québec.

Communiqué du Mouvement pour une ville Zéro-Déchet – Journée de mobilisation pour la justice sociale et climatique – L’incinérateur de Québec: un symbole d’injustice environnementale.

«En tenant aujourd’hui une ligne de piquetage symbolique devant l’entrée principale de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, le Mouvement pour une ville Zéro Déchet invite la direction du CHU de Québec à suspendre son projet d’achat de vapeur de l’incinérateur tant que l’incinérateur ne peut démontrer qu’il peut opérer sans risque pour la santé de la population du centre-ville. Selon le Mouvement, les niveaux de dépassements d’émanations toxiques de juin 2019 démontrent que la Ville de Québec n’est pas encore en mesure de le faire.»

Dans Le Soleil un texte d’opinion de Jean-Yves Desgagnés, un membre de notre Mouvement qui revient sur les récentes nouvelles concernant les émanations toxiques de l’incinérateur.

«Malheureusement, les derniers dépassements toxiques démontrent que les solutions mises de l’avant par la Ville ne fonctionnent pas parce que les solutions préconisées ne s’attaquent pas à la source du problème.

La Ville de Québec doit donc développer une stratégie plus performante de réduction des volumes des matières à incinérer en construisant, à l’extérieur du quartier Limoilou, deux centres de tri avant incinération (l’un à l’ouest et l’autre à l’est de la ville). Ces équipements permettront ainsi de retirer de l’incinération les matières suivantes : celles que l’on peut retourner dans la chaîne de production économique, celles les plus toxiques qui ne doivent pas être incinérées, ainsi que celles qui sont incombustibles et qui nuisent au fonctionnement de l’incinérateur.»

VILLE ZÉRO-DÉCHET, LE DOCUMENTAIRE

Projection reportée
En raison de la crise sanitaire du coronavirus dans laquelle nous sommes plongés, il n’est pas envisageable de faire une projection publique avant l’automne 2020. Nous vous tiendrons informés d’une nouvelle date de projection dès que possible.

Le Mouvement pour une ville Zéro-Déchet, composé de plusieurs citoyens.nes engagé.e.s poursuit sa démarche qui est de convaincre les autorités municipales d’adopter une politique zéro-déchet, comme plusieurs autres villes européennes et nord-américaines l’ont déjà fait.

Une telle politique doit mettre en pratique les 4 R-V : repenser notre consommation et notre gestion des matières ; réduire les déchets à la source ; réutiliser les matières ; recycler les matières ; revaloriser et éliminer les matières. Le documentaire a donc pour mission de mobiliser les citoyens et d’interpeller les autorités pour mettre en place des solutions durables et efficaces.